La Z1000 se fait attendre !

Après quelques mois passé en France et quelques belles ballades avec ma Moto Guzzi Breva, me voilà de retour en Floride sous un soleil de plomb !

La Z1000 est chez Weston Davern depuis début avril avec une longue liste de choses à faire. Elle devrait être prête début août et j’ai hâte de la retrouver toute belle avec toutes les pièces neuves que j’ai pu acheter chez Redline

En attendant, voici une photo qui montre son état actuel : où est passé tout l’avant ?

2014-07-10-115 - 1000

En fait, Weston a démonté toute la fourche car il va changer les tubes (ceux d’origines commençaient à rouiller) et adapter de nouvelles pinces de freins (étrier de Hayabusa). Mais ce démontage a déjà permit de révéler qu’il fallait aussi changer les roulements de la colonne de direction… J’ai donc commandé les pièces nécessaires (plus quelques autres, des détails) chez Redline et le travail va pouvoir reprendre…

Une fuite d’huile sur le haut-moteur de la Z1000…

Cela faisait un moment que je voulais m’occuper de cette fuite : un suintement d’huile persistant au niveau du couvre arbres à cames. J’ai donc emmené la Z1000 chez Precision Cycle (Sarasota), une « repair shop » très bien fournie en pièces détachées pour les machines de cette époque (j’y suis déjà allé une paire de fois).

Voici la photo de cette réparation :

DCIM100GOPRO

Bientôt, la Z1000 va passer un moment chez Weston Davern Chop Shop car c’est tout l’avant qui va être remis à neuf (phare, compteurs, tubes de fourche, etc.). Tout ce qui est un peu piqué de rouille va être changé et les freins avants vont eux aussi subir un gros « refit »… C’est l’étape suivante de cette restoration qui prend son temps mais donne déjà des résultats intéressants.

Petite différence, grosse conséquence…

La nouvelle selle de la Z1000 a été réalisée par un artisan du coin (genre tatoué/barbu…) et je lui avais donné « flat and low » comme instruction (il repartait de l’ancienne selle de la LTD, celle à « deux étages », épaisse, grosse et moche).

Du coup, l’assise est plus proche du sol et je peux enfin toucher les deux pieds par terre, bien à plat. Mais, là où c’est intéressant, c’est que je peux déjà noter une différence dans le comportement général due, selon moi, à ce léger abaissement du centre de gravité machine+pilote… Comme quoi, 20 mn de différence, ça se sent !

Une belle selle désormais !

Une belle selle désormais !

Restauration/modification d’une Kawasaki Z1000

Quand j’étais jeune, c’était LA machine au sommet (juste avant, c’était la CB750 Honda bien sûr…). Inaccessible à l’époque, j’ai pu me la procurer dernièrement, après avoir beaucoup cherché : soit je trouvais des machines en piteux état, soit des motos impeccablement restaurées mais à un prix astronomique !

Et puis, coup de chance, je suis enfin tombé sur cette Z1000 LTD de 1980, dans un état acceptable et pour un prix modique. Je n’ai donc pas hésité et j’ai commencé le projet.

Tout d’abord, remplacer l’horrible 4-en-1 par une réplique des 4 pots de la Z1 (oui, je m’autorise quelques entorses par rapport à la vraie Z1000 LTD car je ne vais pas faire comme ces collectionneurs pointilleux qui veulent une machine absolument authentique et qui, par exemple, vont refuser des reproductions des compteurs parce qu’il n’y aura pas le logo NipponDenso dessus…).

Ensuite, la selle qui était bien moche (dans tous les sens du terme). Il reste encore bien du travail mais voici déjà quelques images de ce projet…